Hypertension

Quel traitement pour l’hypertension artérielle ?

téléchargez votre guide gratuit ici

Prendre un traitement permanent contre l’hypertension offre la possibilité de vivre plus longtemps et sans pathologie handicapantes. Il s’établit sur 8 « familles » de produits thérapeutiques, dont les systèmes d’action sont bien différents et peuvent être additionnels. Votre hypertension ne ressemble pas à une autre et votre corps médical va devoir sans doute tenter multiples produits thérapeutiques avant de mettre la main sur le traitement à votre goût le mieux, en termes d’efficacité et d’indulgence. Il sera éventuellement également primordial d’associer deux, ou trois produits thérapeutiques de familles différentes pour contrôler votre pression artérielle. C’est le cas au-delà de 50% des gens hypertendues.

Les Antagonistes des boîtiers de réception de l’Angiotensine (ARA II)

 

Ils agissent contre une matière très active pour générer la contraction des artères et l’hypertension. Ils ont très peu d’effets indésirables.

Les Inhibiteurs de l’Enzyme de Transformation (IEC)      

 

Ils agissent en ayant une action favorable sur les artères et sur le cœur et sont dès lors aussi exploités pour fignoler l’insuffisance cardiaque. Ils peuvent générer une toux qui s’évapore à la fin de ce traitement.

Les inhibiteurs de la rénine (IDR)

 

Ils agissent en paralysant une matière secrétée par le rein qui encourage la contraction des artères.

Les bêta-bloquants

En baissant l’activité du système nerveux, ils réduisent la cadence et la puissance des battements cardiaques.

 

Les diurétiques thiazidiques et apparentés

 

Ils agissent sur le rein et sont généralement associés aux autres produits thérapeutiques dont ils augmentent l’action sur le stress.

Les antagonistes calciques

 

Ils peuvent générer des œdèmes des chevilles. Ils assouplissent les artères et sont actifs dans l’angine de poitrine.

 

Les anti-hypertenseurs centraux

Ils sont moins exploités car ils ont plus d’effets indésirables que les autres produits thérapeutiques. Ils agissent sur les commandes cérébrales de l’hypertension.

Les alpha-bloquants

Ils agissent immédiatement sur les artères mais peuvent générer des chutes de tension en place en position verticale.

 

Respecter le traitement à la lettre

Pour les malades, il est compliqué d’admettre que le traitement doit être pourchassé sans arrêt car seule la prise régulière du traitement permet d’éviter l’arrivée des difficultés de l’hypertension. Sur les 15 millions d’êtres humains hypertendues dans l’hexagone, 11 millions prennent un traitement. Et parmi ces dernières, moins de 6 millions ont une hypertension contrôlée à cible, 140/90. N’ayez pas peur d’exiger à votre docteur de contrôler votre pression artérielle et d’adapter votre traitement s’il ne vous permet pas de parvenir à la cible.

Un traitement qui peut évoluer

Attention : un traitement fixe ne veut pas dire obligatoirement toujours le même traitement. La maladie change avec le temps et avec l’homme ou la femme. D’où l’obligation de réviser souvent votre traitement, par un suivi permanent chez votre docteur traitant, à peu près tous les trois mois. C’est à vous de déclarer à votre corps médical si votre traitement vous convient dans votre vie journalière. Vous avez un rôle nécessaire à avoir dans votre maladie : vous parvenez un protagoniste nécessaire de votre santé, ami de votre corps médical.

 

Les sensations indésirables des traitements

Tous les produits thérapeutiques peuvent avoir des effets indésirables, qu’il est très compliqué d’envisager. Si vous ressentez un symptôme nouveau, il faut en causer à votre corps médical. Cela peut être une toux, des œdèmes des chevilles, des vertiges…

 

Faite attention à l’hypotension

Si vous avez des vertiges ou que vous ressentez une tension anormale, réalisées contrôler votre pression artérielle par votre corps médical ou effectuez vous-même une automesure. Vous avez éventuellement une hypotension, rattachée à un traitement trop fort pour votre hypertension.

Hypertension et sexualité

Certains modèles de produits thérapeutiques comme les antihypertenseurs centraux ou les diurétiques à forte dose peuvent avoir une mauvaise répercussion sur la sexualité (troubles de l’érection, de la libido). Ce ne sont pas certainement les bêta-bloquants : à l’inverse des idées réceptionnées, ils ne causent des troubles de l’érection qu’à 0,2 % des malades. Malgré tout, la dysfonction érectile n’est pas toujours un style secondaire d’un produit thérapeutique et elle est toujours rattachée à un souci vasculaire. N’ayez pas peur d’en causer à votre docteur, parce qu’elle est indicateur précoce de la progression d’une maladie cardio-vasculaire. Quoi qu’il en soit, ce dernier s’efforcera d’adapter votre traitement.

 

 

 

 

 

 

Related posts

Réduire l’hypertension en utilisant l’entraînement des ondes cérébrales

Lya972

Hypertension, les questions fréquemment posées

Lya972

Pourquoi l’hypertension est le Tueur Silencieux

Lya972

Laisser un commentaire